Journée des transcripteurs ATAF 2020 : compte-rendu

La journée des transcripteurs-adaptateurs organisée par l’association s’est déroulée le 1er février 2020 à Lyon. Ce fut une journée riche en rencontres et en échanges entre les membres du comité directeur et les transcripteurs-adaptateurs participants en présentiel ou en distanciel.
Voici une synthèse des différents thèmes abordés.

► Journée de la transcription le 2 avril à Nantes

Fin janvier, divers acteurs de la transcription et de la déficience visuelle (Braillenet, CFPSAA, CTRDV, FAF, INJA, Montéclair, OCENS, SRAE) ont annoncé s’être retrouvés à l’INJA en juillet 2019 et envisager l’organisation d’une nouvelle journée nationale de la transcription dans le prolongement de celles qui se sont tenues en 2012 à l’INJA et en 2017 au CTRDV de Villeurbanne.
Après avoir échangé autour de l’intérêt et de la richesse de ce type de rencontre professionnelle, les participants ont décidé de proposer une intervention d’ATAF afin de porter la parole de l’association et de ses membres.
Cette proposition a été reçue favorablement par les organisateurs de la journée de la transcription.
Début mars 2020, ce projet de rencontre nationale a malheureusement fait l’objet d’un report à cause du contexte sanitaire.

► Télétravail

Les échanges ont permis de déterminer que le télétravail était, à ce moment-là, très peu mis en place dans les établissements ou services médico-sociaux.
Dans la petite part de services de transcription effectuant du télétravail, les pratiques diffèrent beaucoup. Les plages sont généralement d’une journée par semaine mais peuvent aller de quelques heures à 100 % du temps de travail.
La question de l’équipement se pose et le constat est fait que les employeurs se limitent à fournir aux salariés un ordinateur portable. Dans de rares établissements ou services médico-sociaux pratiquant le télétravail, l’équipement des professionnels en ordinateurs fixes est abandonné au profit d’ordinateurs portables avec stations d’accueil.
Certains transcripteurs-adaptateurs bénéficient d’un accès à distance mais d’autres fonctionnent en faisant transiter les documents via des espaces de stockage ou des supports physiques tout en veillant à la sécurisation des fichiers et au respect des cadres législatifs et réglementaires.
Les transcripteurs-adaptateurs pratiquant le télétravail constatent une augmentation de leur productivité lorsqu’ils se trouvent à leur domicile en raison du fait qu’ils subissent moins de sollicitations extérieures. Ces professionnels mettent néanmoins en avant le fait qu’une vigilance est nécessaire vis-à-vis de la communication et qu’il est nécessaire de mettre en place une organisation au sein de l’équipe de transcription pour assurer une présence sur site et veiller à la fluidité et à la régularité des échanges entre eux ou avec l’équipe pluridisciplinaire.

► Découverte des nouveaux livres LDQR

► Luciole

Le caractère typographique Luciole a été conçu spécifiquement pour les personnes malvoyantes.
Luciole est de plus en plus utilisée à la demande des orthoptistes qui l’ont testée auprès des jeunes dans certains ESMS. Tous les orthoptistes ne connaissent pas encore cette police, ce sont parfois les transcripteurs-adaptateurs qui leur suggèrent son utilisation. Il semble nécessaire d’augmenter la communication auprès des orthoptistes.
Il n’est pour le moment pas possible de déclarer / déposer un document adapté avec Luciole sur Platon, elle ne fait pas de la liste des polices disponibles. Les transcripteurs ont demandé à ce que cette police soit intégrée sur la plateforme et ce sera effectif fin février.
https://luciole-vision.com/

► EDT – Horaires de travail

► Zy-Tex

Un rapport d’analyse récent relatif à l’utilisation du papier relief met en avant les recommandations suivantes : pièce séparée et ventilation. La chimiste a expliqué que l’analyse doit être faite dans chaque contexte de travail.
Dans la continuité du dossier Zy-tex, ATAF souligne la nécessité de recueillir et de mutualiser ce type d’études afin de constituer une littérature autour de ce sujet qui suscite beaucoup d’interrogations récurrentes parmi les transcripteurs-adaptateurs.
Le papier Zy-Tex a fait l’objet d’une modification de sa composition. Il est nécessaire de se procurer la dernière fiche de données de sécurité ainsi que celle du papier relief de la marque Tangible, Magic Paper.

► Point sur la formation transcripteur-adaptateur de documents, FISAF

Une nouvelle plaquette présente la formation pour la promotion 2020. En prérequis technique, il est simplement demandé une connaissance de l’alphabet braille. Les transcripteurs-adaptateurs constatent une différence entre ce qui est présenté sur la plaquette, la formation d’un technicien, et la réalité, où l’aspect technique est peu abordé et pas ou peu évalué… La volonté universitaire s’axe sur le savoir-être, l’auto-analyse et pas sur le savoir-faire. L’importance de ces diverses compétences n’est pas contestable mais l’on peut s’interroger sur la répartition choisie et déplorer la minimisation de l’aspect technique. On constate un processus de définition du métier de transcripteur-adaptateur par l’extérieur, par des gens qui ne le pratiquent pas.
La FISAF a néanmoins la volonté de faire évoluer la formation. Un comité de pilotage, auquel ATAF participe, à été mis en place et les remarques des stagiaires à propos du manque de journées d’apprentissage du braille (abrégé, mathématiques) ont été prises en compte.
La FISAF organise une réunion des formateurs, suivie d’un échange entre les stagiaires et les formateurs le jeudi 19 mars 2020. ATAF communiquera sa volonté d’y participer afin de continuer la collaboration et la réflexion autour du contenu de la formation. De plus, il nous paraît important de requestionner la place du comité de pilotage et de mettre en avant la thématique de la définition du métier qui, selon nous, devrait faire l’objet d’une réflexion plus large et être menée en amont de nouvelles directives.

► Braille abrégé, braille scientifique

L’utilisation, l’apprentissage du braille abrégé est en baisse dans les ESMS.À l’instar de la formation de transcripteur-adaptateur, on constate une diminution de la place du braille abrégé, du braille scientifique dans les modules de formation des enseignants spécialisés particulièrement pour le CAPPÉI mais également pour le CAEGADV. ATAF souhaite mettre l’accent sur l’importance du braille par exemple en se rapprochant d’associations d’usagers.

► Autres formations

– Des besoins grandissants de formations naissent autour des formats structurés, des EPUB… Dans les ESMS où ces formats sont déjà proposés, on constate qu’ils sont très appréciés par les utilisateurs. Ils apportent une très grande flexibilité, ils peuvent être transformés en braille ou en gros caractères, peuvent répondre au besoin précis de l’utilisateur. Les EPUB peuvent être lus sur l’application native d’une tablette et sont compatibles avec les liseuses, braille ou gros caractères. Certains centres testent le format EPUB sur des ouvrages scolaires ce qui apporte une accessibilité décuplée par rapport au format PDF ainsi qu’une indépendance du lecteur à terme. Néanmoins, une problématique de temps s’impose. Le traitement ne permet pas une livraison du livre en entier à la rentrée comme c’est le cas avec les fichiers PDF, une adaptation par période est nécessaire.
– Les transcripteurs-adaptateurs expriment également un besoin de formation en réparation de machine Perkins.
L’association souhaite partir des besoins, les centraliser puis organiser des regroupements pour réaliser des formations.

► Édition adaptée : quelle place pour les transcripteurs ?

On observe que la représentation des transcripteurs-adaptateurs n’est pas toujours prévue dans les grands projets ou les instances de l’édition adaptée :
– Projet Braillenet (quelques centres choisis) ;
– Platon (quelques réunions téléphoniques d’information, 1 réunion physique en 2019) ;
– Réunion début décembre 2019 au sujet de BDEA
Etc.
Ces projets regroupent une variété d’acteurs mais l’activité de transcription / adaptation s’y inscrit pleinement et on constate une faible représentativité des transcripteurs-adaptateurs. Pourtant les pratiques de ces professionnels y sont débattues, ainsi que leur harmonisation.
L’association souligne le besoin de regroupement ainsi que l’importance des projets de mutualisation mais également la nécessité d’inscrire les transcripteurs-adaptateurs au cœur de ces mouvements.